AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: L'Espace :: Planètes :: Kvch :: QG des Avengers
here's to the one who dreams (pv. virginia potts)
avatar

Nom de code : the fearest woman of the galaxy.
Pouvoirs : none.

Mer 22 Aoû 2018 - 22:36

HERE'S TO THE ONE WHO DREAMS.
tonight we are victorious, champagne's pouring over us. all my friends were glorious, tonight we are victorious.
Y avait des moments où parfois, se poser quelques temps faisait du bien. Où ils en avaient besoin. La vie dans l'espace était sympa, la vie en colocation était sympa, mais Gamora était une personne qui restait attachée à sa tranquillité, qui appréciait des moments de calme où elle n'avait pas besoin de croiser du monde et où elle pouvait apprécier le calme aux alentours. Ils étaient tous comme ça, en finalité, et elle estimait que chaque personne avait besoin d'un moment plus ou moins tranquille, mais pour la zen-whoberi, c'était quelque chose de récurant, ça faisait parti de son caractère. Elle détestait la solitude, mais elle aimait le calme, et c'était justement de calme et de repos dont ils avaient besoin.
C'est en discutant avec sa sœur que Gamora avait exprimé cette envie de repos, loin de cette gravité artificielle et loin des jovialités de ses colocataires qui était avant tout sa famille. Ils avaient passé les dernières semaines à courir après les jobs divers, certains qui leur ferait gagner des unités, d'autres juste pour éliminer des menaces particulièrement importante. Pas de repos, juste de quoi refaire le pleins de carburant pour le vaisseau et de vivre. La Kree avait entendue la requête, qui était plus une pensée comme ça, et c'est ainsi qu'après avoir discuté avec le reste des Avengers sans en avoir au préalable parlée à la femme à la peau émeraude, lui avait annoncé qu'ils pouvaient poser pieds pendant quelques jours si l'envie leur prenait dans ce QG. Autant dire que l'idée avait enchantée la brune aux pointes magenta et Gamora s'était empressée de pouvoir proposer l'idée au reste de l'équipe qui se voyait ravis de la proposition. Et forcément que la belle brune était joviale, parce que Gamora, elle pourrait avoir un peu de temps avec Peter, en privé, ce qui en soit réjouissant la demoiselle. Même si ils trouvaient toujours moyen de pouvoir se retrouver en tête à tête, ne serait-ce que dans sa cabine, pouvoir être enfin vraiment seul, sans personne autour d'eux ne pouvait que être bénéfique.

Ainsi, ils étaient là depuis trois jours désormais, plus en tant que touriste qu'autre chose. Ils s'investissaient tout de même, dans les réunions dés que le sujet Thanos était évoqué, mais ça restait du temps gagné pour se reposer, pour profiter d'instant loin de l'éternelle pression que le statut de Gardiens leur donnait. C'était beaucoup sur leurs épaules, et même si ils appréciaient cette notoriété, du repos ne serait pas de refus. Ainsi, la belle brune n'avait pas quitté sa chambre depuis prêt de la dernière réunion au sujet de Thanos, ce qui remontait à vingt quatre heures environ. Ces vingt quatre heures, elle les avait passé aux côtés de Peter, partageant ce lit où ils s'étaient contenté de dormir l'un contre l'autre ou simplement profiter de l'intimité que leur offrait cet endroit pour que leur deux corps se mêlent, qu'ils le redécouvre comme à chaque fois qu'ils en avaient l'occasion. Elle le connaissait par cœur Peter, mais elle ne pouvait s'empêcher d'adorer, pouvoir profiter d'instant comme ça, où elle redécouvrait simplement chaque millimètre de peau de ce type qui avait réussi à la faire succomber. Parce que oui, elle l'aimait et ça, bordel, ça c'était un fait qui était plus qu'une évidence. Mais pas comme elle avait eu une certaine affection envers Richard, là c'était différent. Elle vivait pour lui, elle ne se voyait pas pouvoir avancer si il était pas là Peter, il faisait parti de son futur, qu'importe le scénario soit-il.
Pourtant, la faim avait finie par s'emparer d'elle, et Quill, il semblait profiter de pouvoir dormir dans un vrai lit. Cette image avait beau être des plus divine aux yeux de la zen-whoberi, elle se souvenait que Virginia, plus couramment appelé Pepper et elles avaient décidé de se donner rendez-vous pour discuter, simplement. Elle avait eu l'occasion de rencontrer la rousse lors d'une rencontre avec les Avengers, quelques mois au par avant et cette femme lui avait immédiatement inspiré confiance. Pepper, elle avait un truc de touchant, et elle sortait avec un homme connu pour sa réputation et ses extravagances ce qui, en soit, lui rappelait Peter. Elles avaient beau ne pas avoir une histoire identique, aujourd'hui, leur destin était croisés et Gamora, elle se réjouissait à l'idée de pouvoir passer du temps avec cette femme en qui elle avait confiance, rare personne à pouvoir connaître la zen-whoberi sans ses éternels artifices de guerrières et son visage fermé.
Elle se redresse la zen-whoberi, doucement pour ne pas perturbé le sommeil de son homme tandis qu'elle enfile ses sous-vêtements et qu'elle s'empresse de s'habiller pour ne pas arriver en retard. Elle enfile ce pantalon, comme d'habitude fait entièrement de cuir ce qui l'arrange en finalité plus qu'autre chose, c'est ses éternelles habitudes vestimentaires. Pourtant, elle va à l'encontre de ces mêmes habitudes lorsqu'elle ramasse le t-shirt de son petit ami et qu'elle l'enfile. Elle fait même un nœud sur le devant de ce t-shirt qui lui va beaucoup trop grand, ce qui lui permet d'être légèrement plus ajusté et enfin, elle combine ça avec ses bottes. Ce n'est qu'après un rapide coup d'oeil dans un miroir pour s'assurer que ses cheveux soient un minimum ordonnés qu'elle dépose ses lèvres sur le front du blond et quitte enfin cette chambre, partant à la rencontre de la rouquine.

Quelques étages plus haut, la voici pénétrant dans l'immense cuisine où elle voit cette silhouette désormais connue. Elle s'avance, rapidement, tandis qu'un légers sourire s'affiche sur les lèvres de la brune. « Hey. » commence-t-elle en arrivant à son niveau. « J'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps. » continue la belle en avançant légèrement pour s'enfoncer dans cette cuisine afin de remplir son estomac qui lui faisait bien comprendre que oui, elle devait manger et le plus tôt serait le mieux.
code by bat'phanie

_________________

without you, i feel broke like i'm half of a all, without you i've got no hand to hold. without you, i feel torn like a sail in a storm. without you, i'm just a sad song.(c) tiny heart.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nom de code : Rescue
Pouvoirs : Aucun.

Jeu 23 Aoû 2018 - 9:22

HERE'S TO THE ONE WHO DREAMS.
tonight we are victorious, champagne's pouring over us. all my friends were glorious, tonight we are victorious.
Il avait décidé de mal prendre la nouvelle. Il était obnubilé par sa vengeance contre Thanos. Le reste n’avait aucune importance, même ce qui voulait auparavant. Certes, elle y était opposée au départ, en sachant la vie trépidante de son homme. Qui ne permettait pas de concevoir un enfant ensemble. Et surtout à sa comparaison d’un accouchement, mais en sachant le stress qu’il communique à elle. Elle craignait que cela soit mauvais pour son enfant. Du coup elle devait se protéger des mauvaises émotions, et de l’angoisse. Eviter le surmenage pendant la grossesse pour éviter un malheureux accident. Ils étaient engueuler à ce sujet, mais elle refusait d’avorter. Elle voulait cet enfant, c’était le fruit de leur amour, de leur futur-mariage. Toutefois, elle aurait apprécié qu’il se réjouisse de cette nouvelle. Ca même si ce n’était pas vraiment le bon moment avec ce monstre. Ils avaient reconstruit le QG des Avengers sur une planète différente. Loin de ressembler à celle de la Terre, qui lui manquait par moment.
Tout était différent. Les habitants. La végétation. Les logements. Elle ne se sentait pas vraiment chez elle. Un peu le mal de la planète, probablement. Mais comment s’en débarrasser ? Rien ne pourrait remplacer le monde d’ou elle appartient. Et tout ce qui avait de l’importance dans leur monde, qui disparut brusquement. La tombe de son paternel, la maison familial et celle qu’elle avait anciennement. Tout cela signifiait quelque chose, et représentait son quotidien. Surtout maintenant qu’elle ne possédait aucun emploi, elle se sentait complètement inutile, perdue, et ne savait pas comment trouver un emploi dans la planète. Elle aimait contrôler tout, et pouvoir gérer une entreprise. Tout ce pour quoi elle combattait, venait de tomber en cendres brusquement. Elle n’avait plus rien, et maintenant enceinte elle devait être prudente. L’information n’avait pas circulé pour se protéger justement des menaces qui pourraient s’en prendre directement à elle pour se venger de Anthony.

Elle avait une faim, sûrement les premiers appétits, même si le bébé n’était pas actuellement formé. Le fait de savoir qu’il avait mal réagi, elle avait besoin absolument de compenser. La nourriture, il n’y avait rien de mieux pour compenser. Et elle allait comprendre que manger est souvent le quotidien d’une femme enceinte. Qui a des envies peu commune, et particulière de son habitude. Elle pourrait manger des choses qu’elle n’apprécie pas spécialement. Ou même des mélanges dégoûtants, mais qui paraît comestible. La rouquine était vêtue, d’une robe des premiers mois, d’un blanc immaculé. Celle-ci se sentait mieux comme ca, sans porter des vêtement étroits, et qui pourrait déranger leur enfant, et même la circulation du sang également. Pied nu, parce qu’elle n’avait pas eu le temps de prendre des sandales. Et marchait en direction de la cuisine pour manger n’importe quoi de comestible. Comme un pots de nutella, avec du pain pour accompagner par exemple. Elle devait faire attention de ne pas s’en mettre partout maladroitement. Le chocolat collait, et c’était aisé de s’en mettre sur le visage..
Lorsqu’elle donna rendez-vous à son amie, qu’elle avait rencontré à une réunion des Avengers. Le feeling était passé rapidement entre les deux femmes. Les deux avaient un homme connu par leur extravagance, ca leur permettait de se rapprocher. De ce qu’elle put observer, c’était une femme solitaire, et qui avait eu certaines difficultés à se lier avec des personnes autres que les Gardiens. Et pourtant cela ne les avait pas empêcher de communiquer ensemble. L’une comme l’autre appréciait se confier quelque chose par moment. Sans compter de passer du temps ensemble comme deux confidentes. Elle n’avait confié que depuis aujourd’hui, son secret à deux personnes, mais elle comptait en informer son amie concernant la grossesse. Même si elle craignait qu’on lui répète que ce n’était pas le bon moment. Elle ne pouvait pas prévoir quand elle tomberait enceinte de son homme. Ce genre de chose ne se prévoit pas malheureusement. Cela vient quand ça veut. Au moins elle pourrait compter sur deux personnes pour l’épauler. Surtout pendant les neufs mois qui allaient être compliqué pour celle-ci. En sachant que son homme serait absent, et que le combat n’était pas terminée pour le moment. Et qu’il était déjà mortellement blessé, ce qui angoissait en permanence. Si cela venait à se reproduire brusquement maintenant.

Lorsqu’elle entendit quelqu’un entra dans l’immense cuisine. Quand elle aperçut son amie, un sourire apparut sur son visage, heureuse de pouvoir la retrouver. Elle paraissait mieux reposé, surtout depuis qu’ils dorment dans une chambre, et non dans un vaisseau. La différence doit être de taille surement. La jeune femme ne connaissait que le confort d’un matelas, maintenant c’était compliqué. Les seins lui démangeait, accompagné de nausées. Le médecin lui avait indiqué que ce n’était que le commencement des symptômes. La suite sera surement plus insupportables que les premiers.. « Bonjour. » salua-t-elle poliment, quand celle-ci s’inquiéta d’être en retard. Il n’y avait pas à s’inquiéter, elle devait manger un morceau auparavant. Et cela ne la dérangeait pas, toute façon elle connaissait ça depuis un moment avec son compagnon. Qui avait retardé leur dîner anciennement. « Non, ne t’en fais pas. » rassura-t-elle, en adressant un sourire. L’invitant même à la rejoindre dans la cuisine pour pouvoir prendre place tranquillement. Leur vie était compliqué avec deux hommes comme Peter Quill, et Tony Stark. Qui donnait par moment du fils à retordre aux femmes. « Tu sembles plus reposée. » remarqua-t-elle, en s’asseyant calmement.
code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nom de code : the fearest woman of the galaxy.
Pouvoirs : none.

Jeu 23 Aoû 2018 - 20:20

HERE'S TO THE ONE WHO DREAMS.
tonight we are victorious, champagne's pouring over us. all my friends were glorious, tonight we are victorious.
Elle lui offre un autre sourire qui veux tout dire. Ouais, autant le dire, elle est reposée parce qu'avoir le luxe de dormir dans un vrai matelas, c'est tellement extra et même si Gamora est loin d'être exigeante, de temps à autre, ça fait du bien d'être dans une vraie chambre, de profiter d'un environnement différent et si pour l'instant, elle n'avait pas encore vue sa sœur pour la remercier de ce geste, elle comptait pouvoir en profiter dés que Nebula lui dirait les prises de décisions prisent par les Avengers. « Ouais, j'ai dû plus dormir lors de ces deux derniers jours que sur toute la semaine précédente. » avouait-elle, bien qu'ils n'avaient pas fait que dormir, bien loin de là. Disons qu'ils avaient profité du lit et de les diverses fonctionnalités que celui-ci pouvait apporté, raison pour laquelle cette intimité était d'autant plus apprécié.

Elle suit la rousse dans la cuisine tandis que son regard se perds sur les tiroirs tandis qu'elle se retrouve presque gênée de toucher à quoi que ça soit. Son estomac criait famine, mais la vérité, c'est qu'elle ne savait pas si en finalité, elle pouvait se permettre. Elle était bien placée pour savoir que les stocks de nourritures n'étaient pas illimités et qu'en dépit de tout, rester vigilent était primordiale. L'arrivée de Mantis à l'époque où la team était encore au complète avait vite été ressentie concernant les portions. Ouais, ils avaient besoin de plus car une nouvelle bouche à nourrir. « Est-ce que ... » commence-t-elle alors sans vraiment oser prononcer cette question. Pourtant, elle le fait, simplement. « Est-ce que je peux prendre un truc à grignoter ? Je compenserais une fois qu'on aura refait les stocks du Milano, je ramènerais ce que j'ai avalé. » déclare la zen-whoberi en glissant une main dans sa nuque légèrement mal à l'aise par la requête.

Elle s'appuie ensuite contre le plan de travail tandis qu'elle observe la rousse. Quelque chose à changer, mais elle est incapable de dire quoi. Elle remarque, avant tout, les vêtements plus larges que d'ordinaires, elle qui est pourtant souvent dans des tenues moulantes. Gamora remarquait ce genre de chose car elle même ne supportait pas les choses trop large, l'exception étant le t-shirt de Peter avec lequel elle était bien dormir ou qu'elle portait occasionnellement quand l'univers n'avait pas besoin d'eux. Mais pour des questions de confort, le cuir et les choses prêt du corps étaient pratique pour se battre. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle ne misait que par ça. Elle se doutait que dans le cas de la rousse, c'était pas pour se battre, mais le changement de tenue interpellait la zen-whoberi. Elle l'observait ensuite au niveau physique. Elle semblait fatigué, pourtant, elle avait un teint des plus parfait. Elle avait apprit à analyser ces choses là en vivant avec d'autres individus, principalement un terranniens. Ouais, son teint était radieux, mais ses traits tirés. Il y avait une contradiction quelque part, elle était cependant incapable de dire quoi. Une terranienne ou une femme habituée à tout ça saurait probablement dire, mais Gamora, elle savait pas car cette culture lui était encore énormément inconnue, car elle n'avait aucune idée de quoi ressemblait cette planète avant tout ça. Sa seule connaissance provenait de Peter qui lui expliquait les choses, qui lui racontait comment était les choses en fonction de ses souvenirs. Donc peut étonnant qu'elle soit incapable de déceler la chose qui interpellait la brune aux pointes magentas. « Toi, tout vas bien ? » demande alors la brune en croisant les bras sous sa poitrine tandis qu'elle fronce les sourcils, démontrant une certaine inquiétude. « Si à première vue tu as un teint des plus radieux, tu sembles particulièrement nerveuse. » Elle savait la situation qu'elle traversait. Elle comprenait difficilement, car Gamora étant elle même une guerrière, elle vivait pour l'action, le besoin constant de bouger. Certe cet endroit était intéressant et agréable, mais juste pour recharger les batteries. Le reste du temps, elle préférait de loin vivre sur ce vaisseau et combattre des pourritures de la galaxie. Mais elle savait que Tony, l'homme qui partageait la vie de la rousse semblait avoir une obsession malsaine envers Thanos. Ca Gamora, comprenait. Thanos, elle le détestait de tout son être et elle attendait qu'une chose, pouvoir le tuer. Cependant, si elle laissait cette tâche aux Avengers, elle n'attendait que le feu vert de sa sœur pour débarquer. Tony avait ses propres raisons de le haïr, Gamora en avait largement plus. « Encore omnibulé par Thanos hein ? » demande-t-elle se doutant que c'est probablement l'inquiétude principale de la rouquine. Elle n'attend que confirmation, mais elle n'en n'a pas réellement besoin à vrai dire sachant déjà de quoi il en ressort. Parce que ces conversations, elles les ont déjà eu de nombreuses fois.
code by bat'phanie

_________________

without you, i feel broke like i'm half of a all, without you i've got no hand to hold. without you, i feel torn like a sail in a storm. without you, i'm just a sad song.(c) tiny heart.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nom de code : Rescue
Pouvoirs : Aucun.

Ven 24 Aoû 2018 - 11:16

HERE'S TO THE ONE WHO DREAMS.
tonight we are victorious, champagne's pouring over us. all my friends were glorious, tonight we are victorious.
Il n’y avait aucun problème.Cela ne dérangeait personne. Elle pouvait se servir tranquillement. Elle mange quelques encas, surtout maintenant que l’embryon réclamait déjà de quoi manger. Ou était-ce parce que son homme avait mal pris l’annonce de la grossesse. Et qu’elle avait l'impression d’être seule pour s’en préoccuper. La raison pourquoi elle ne voyait pas un enfant, surtout qu’il est constamment occupé. Aujourd’hui, c’était pour Thanos, demain cela sera pour bidule. Il ne cessera pas d’endosser son armure, en prétendant qu’on avait constamment besoin de lui. La vérité c’était qu’il ne pouvait pas s’en passer simplement. La nourriture en ce moment permettait oublier, et de pouvoir se rassurer. Un jour peut-être il changera, et acceptera d’être un homme rangé, et calme. Et peut être qu’à ce moment il accepterait son enfant qui était actuellement en préparation. Hélas ce n’était pas pour demain, le naturel revient toujours au galop. Elle ne pouvait pas compter sur lui. Du coup, avant elle avait renoncé à concevoir un enfant. La vie en avait voulu autrement, la raison pourquoi elle commençait à grignoter. « Sers-toi. C’est inutile, ne t’inquiète pas. » rassura-t-elle, inutile de compenser en récupérant les mêmes aliments, pour dédommager les pertes.
En temps normal c’était elle qui se chargeait d’acheter les rations alimentaires. Tout comme tout ce qui touche le quotidien, vêtements, alimentations, et même appeler des mécaniciens pour des réparations. Certes, elle avait un homme surdoué pour réparer quelques plomberies, ou de la technologie. Il ne s’en préoccupait pas seulement. Son problème actuelle : Thanos. Le reste avait moins d’importance maintenant. Elle se demandait même si elle avait la même importance qu’auparavant. Là tout ce qui comptait c’était anéantir, détruire, ce monstre insatiable. Il disait peut-être vrai en craignant la surpopulation, mais ce n’était pas une solution d’exterminer la moitié de la population, et de détruire la planète également. Même un scientifique comprendrait ça, peut-être pas celui-ci qui était obnubilé par son “ souhait “. Qu’il croit réaliser pour une enfant, qui s’empare inévitablement des songes. Et en parlant du quotidien, maintenant elle se sentait étroite et porter des vêtements larges, pour femme enceinte des premiers mois uniquement. Et quelques signes qui ne trompaient pas des premiers signes de grossesse. Ce qui est évident que ce n’était pas pratique pour dissimuler cette information. Gamora n’avait pas tord, elle était nerveuse, et s’en prenait à la nourriture pour compenser.

Le fait qu’il a mal pris l'annonce de la grossesse. La rendu nerveuse, et l’avait contrarié également. Elle pouvait comprendre que ce n’était pas le moment, mais malheureusement cela ne sera jamais le moment du moment qu’il accepte son armure. C’et ce qu’elle essayait de lui faire comprendre, mais c’était comme communiquer à un mur. Malheureusement, on ne peut prévoir quand on tombe enceinte. Pourtant, ils faisaient attention, même si celui-ci voulait un enfant maintenant. Quoique plus maintenant en raison de Thanos qui était la grande menace. « C’est que Tony a mal pris.. » commençait-elle à répondre, d’un air hésitant. Il fallait bien qu’elle annonce à quelques personnes, pour être bien entourée. Gamora était sa confidente, une personne à qui elle avait accordé sa confiance. Elle sera en mesure de conserver l’information, pour la protéger de ce monstre ou de n’importe quelle créature voulant s’en prendre directement à son homme. Et elle était connue pour être la femme la plus courageuse, et la plus dangereuse. La rouquine prit une grande inspiration avant d’annoncer la nouvelle calmement. « Je suis enceinte.. » déclara-t-elle, en espérant qu’elle réagirait positivement. Parce qu’elle avait besoin de personne pour l’épauler pendant la période. Surtout en ce moment ou tout semblait compliqué. Justement concernant son homme qui était obnubilé par celui-ci. Il oubliait essentielle, et même de se détendre pour profiter simplement.
Elle avait par moment l'impression que c’était un robot. Il en faisait peut-être même des cauchemars de ce monstre sans scrupule, qui avait retourné son arme contre lui-même. La femme était même contrainte de dormir sur le canapé en attendant qu’il se calme. Malheureusement du moment que celui-ci existait, tout ne reviendra pas à la “ normale “. Et cela inquiétait de le voir comme ca, son homme lui manquait.. Par moment, elle aurait voulu avoir de l’influence pour qu’il n’aille pas simplement pas sur le vaisseau. Il en faisait pratiquement qu’à sa tête, impossible de lui faire entendre raison. Il n’y a pas plus borné, et entêté que lui quand il commençait. Les deux choses d’un coup n’aidait pas spécialement la jeune femme surtout que le médecin lui avait indiqué, aucun stress, trop grand pour heurter l’enfant. Ce qui lui semblait impossible, à moins d’être sur qu’il ne commettait pas d’erreur. Qui ne risquait non seulement pas d’exploser la planète, et de s’entre-tuer en même temps. Elle s’en remettrait pas, si elle advenait à le perdre pour la deuxieme fois. Même si ce n’était pas la première fois qu’elle croyait perdre son homme. Elle acquiesça avant de répondre d’un ton plus désolant, « Oui. Il n’aura de repos que quand il aura tué. Si ce n’est pas lui qui souffre, dans tout les cas c’est moi. » répondit-elle, en soupirant, sachant qu’elle souffre déjà de comment il se comportait.
code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


here's to the one who dreams (pv. virginia potts)
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum